Animalia

 

Quand j'ai commencé l'élevage canin, maman s'y est intéressée, elle m'a assisté lors de mes premières portées. Elle s'est prise à cette passion à son tour et a choisi d'élever des Cavaliers King Charles sous l'affixe Du Val Boissay.

Ses deux premières chiennes se sont avérées de qualité insuffisante pour être des reproductrices, chose confirmée lorsque maman les a sorties en expo. Comme on apprend de ses erreurs, elle a fait des recherches, pris des contacts, a enfin eu la chance qu'un éleveur lui confie une chienne magnifique Bettyna de Norlys.

Bettyna de Norlys
Bettyna de Norlys

Cette chienne a fait peu d'exposition car elle n'aimait pas cela et maman n'avait pas le coeur de lui imposer. Je me rappelle d'un courrier que la présidente du club avait adressé à maman pour l'encourager à sortir Bettyna tellement c'était une chienne magnifique et qu'elle pensait que c'était du gâchis de ne pas la faire titrer. C'est à ce moment là que papa qui était resté en dehors de l'élevage s'est pris de passion pour le monde des expositions. Il avait un don pour présenter un chien quel qu'il soit !

Island Hopper
Papa présente Island Hopper

Sur la 1ère portée de Bettyna, ils ont gardé Johnny qui a un peu marché en expo, papa a commencé les expos avec lui, ce qui a bien soulagé maman qui, bien qu'adorant l'ambiance des expositions, détestait être sur un ring. Ils ont été très complémentaire dans leur passion et leur travail. Ce travail ainsi que leur sérieux a été reconnu, ils se sont vu confier la mission de délégation régional du club. La consécration a été de faire d'Island Hopper Champion de France, Champion du Luxembourg et Champion international. Un reportage Tv Animalia a été réalisé et diffusé par France2 sur leur élevage. L'élevage est une passion mais aussî un métier qui est loin d'être de tout repos, et les nuits parfois inexistantes lors des mises bas. Ils étaient d'autant plus méritant qu'ils s'y sont mis sur le tard, quand ils ont été à la retraite. L'estime que les gens avaient pour eux était amplement méritée. Parmi les chiots nés chez eux, une femelle est née dans mes mains, Girl. Quand maman nous a quitté, la santé de Girl a décliné rapidement. Papa n'a pas eu le coeur de l'emmener pour la soulager, c'est dans mes mains que Girl s'est endormie...

Comme je le disais dans la rubrique "Les débuts", une nouvelle page s'écrit avec le parcourt de mes parents comme exemple.

 

 

 

 

 

 

Island Hopper
Island Hopper
Island Hopper
Island Hopper
Island Hopper
Island Hopper